Objectifs

  • La Kinésiologie permet d’identifier les facteurs  extérieurs, les comportements réflexes ou les traumatismes du passé, qui sont la source de nos  blocages actuels. 

 

  • "Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime" : en identifiant ces facteurs, elle donne à la personne la possibilité de  conscientiser  et de nommer les émotions qui y sont liées. Nommer les émotions permet de les accepter mieux, de les traverser et de se libérer de la souffrance qu'elles engendrent.

 

  • La kinésiologie apporte du sens à ce qui nous arrive, elle permet d'en extraire les « enseignements ou leçons » afin que chaque expérience, agréable et désagréable, devienne une richesse utilisable chaque jour.

  • Elle propose ensuite de "dissocier" les émotions de l'expérience passée; on parle de "dé-fusion". Le souvenir, anciennement douloureux, devient donc une simple  information du passé, et ne provoque plus de souffrances.

  • Les émotions sont nos guides pour trouver nos besoins non satisfaits.

  • Des actions pour satisfaire ces besoins pourront être mises en oeuvre, pour remettre la personne en mouvement.

 

 

 

  • L'ambition de la kinésiologie n'est pas de maintenir la personne sous la dépendance de son kinésiologue, mais bien de l'accompagner vers l'autonomie dans la gestion de ses déséquilibres.

Les neurosciences ont montré que le fait de pendre des décisions, de récupérer sa capacité de choix  réduit l'anxiété.

Ces actions visent à remettre la personne dans une dynamique active face à ses épreuves de vie. La Kinésiologie part du principe que c'est l'incapacité de réagir ou la répétition d'une réaction inappropriée face à un problème qui met la personne en stress et qui crée les déséquilibres du système corps/émotion/esprit.

 "La folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent"

 Albert Einstein